Trouver une météorite, et souvent être le premier qui met la main dessus est un plaisir rare mais énorme, parce que rare justement.

Chercher des météorites
trouver une météorite dans le désert
Quand on voit ça, un caillou noir qui détonne sur une surface où apparemment, il n'a rien à faire là, on peut avoir le coeur qui bat plus fort, tout en sachant que bien souvent, ce sera tout. Les seuls conseils que l'on puisse donner, c'est de se mettre ça dans l'oeil en allant en voir beaucoup dans des musées. Cela ne suffit pas, il faut aller, au moins une fois, avec des gens qui en trouvent pour se mettre aussi dans l'oeil, l'aspect qu'elles ont dans l'environnement. Vous allez penser "C'est idiot, elles ne changent pas tellement en entrant au musée" mmmm il y a un petit quelque chose qui fait la différence.
Enfin seul!
Et voilà! C'est ici que ça se passe, le 4x4 vient de vous abandonner, ses traces vous relient à lui aussi efficacement que la position GPS du rendez-vous bivouac. On se met dos au soleil et on cherche cherche.... Quoi? Un caillou noir et brillant? Oui, le seul problème c'est que le vent poli les pierres et les rend lisses, alors le coup d'oeil fera la différence puisque ce satané vent pousse la malignité jusqu'à simuler les regmaglyptes, ces "traces de pouce" formés par des tourbillons d'air portés à haute température.
On s'y croirait, non? Et pourtant, il s'agit d'un vulgaire caillou sculpté par des tourbillons d'air chargés de grains de sable. Dans les deux cas, il y a érosion, l'une dure quelques secondes, l'autre quelques siècles. Des pierres comme celle là foisonnent et il semble assez illusoire de chercher à distinguer une météorite là dedans, sauf à se dire que personne ne chercherait ici et que l'on a toutes les chances d'être le premier! On peut rêver. Non, ce n'en est pas une!
 
Métérorite avec une belle croute!

Et celle ci, même pas noire mais qui possède une belle croûte de fusion et qui attire l'aimant. Ah! l'aimant. En voilà un qu'il vaut mieux ne pas oublier à la maison. Bien sûr, toutes les météorites n'attirent pas l'aimant et toutes les pierres qui attirent l'aimant ne sont pas des météorites, sinon, où serait le plaisir?

1-L'aimant: Si on veut passer à côté des trois quarts des trouvailles possibles, on peut prendre l'aimant d'un loqueteau magnétique ou d'un haut parleur. Sinon, investir dans un bon aimant comme en vend Carion à Paris ou désosser un vieux disque dur.

  2-La pierre: Celle que l'on recherche est arrivée du ciel, donc ne ressemble pas à ses voisines. Le plus souvent elle possède une croûte de fusion due à son passage dans l'atmosphère. Sur la "Jalu" ci-contre, la croûte est brisée et laisse voir l'intérieur, d'une couleur différente. Celle ci dessous montre une croûte très sombre et attaquée aussi pendant son séjour sur terre.
Jalu
On a cassé la croute.

Si la croûte a entièrement disparu, ce sera très dur. Si la pierre est bien rouillée comme celle ci, on devra étudier la chose plus avant:

intérieur de météorite

Si vous avez la chance de tomber sur une comme ça, aucune hésitation possible, la croûte est superbe et............

Belle Croûte

........juste un peu abîmée pour laisser voir l'intérieur!

Intérieur de météorite

Pourquoi aller dans le désert alors que les chutes sont vraiment aléatoires et qu'il y a autant de chances pour qu'il y en ait dans votre jardin ou dans la plaine Saint Denis?

Dans votre jardin, avec notre climat, il y a gros à parier qu'elle est dégradée depuis quelques siècles, comme dans la plaine St Denis. En plus, avec le monde qui y circule, quelqu'un l'aurait aperçu ou l'aurait recouverte par une construction quelconque.

Donc, dans le désert, il n'y en a pas plus qu'ailleurs, simplement, elles sont visibles puisqu'il n'y a pas de végétation, elles sont conservées puisqu'il fait sec et que personne ne passe.

 

Interrogez votre entourage, énormément de gens croient avoir trouvé des météorites. Hors, il faut bien avoir à l'esprit que la probabilité, pour une personne donnée, d'en trouver par hasard est si faible qu'on peut la négliger. Les principales "trouvailles" sont des pierres qui sont lisses, qui ressemblent à une météorite parce qu'elles sont ou lisses ou noires ou lourdes ou rouillées...

 

La palme d'or de la fausse météorite est, sans conteste, la marcassite. Ce sulfure de fer est rond, lisse (roulé par la mer), lourd et rouillé. Tout pour plaire sauf que si on le coupe ou le casse, il a un centre à partir duquel il s'est formé. Une météorite ne peut pas avoir cette structure puisque c'est ce qui reste d'une pierre provenant d'un corps céleste, usé d'une façon aléatoire. Même si par extraordinaire, il y avait eu un centre, pour qu'il reste centré après sa traversée atmosphérique!!!!

La marcassite n'attire pas l'aimant alors ne cassez pas quand même tous les cailloux ronds, lisses, lourds et rouillés, vérifiez auparavant.

Marcassite
 
quitter les météorites

La voile - Le plan du site - Voyage au Chili - Le camping-car