Situés en Allemagne, les cratères du Ries et de Steinheim sont le résultat d'un impact géant avec un corps céleste qui s'est fracturé en arrivant ou qui était composé de deux noyaux liés par la gravité.

Le cratère du Ries
Le mur d'enceinte de Nördlingen

Cliquer pour agrandir, ATTENTION fichier de 300Kb

Ce panneau explique bien toute l'histoire et la morphologie du site mais il faut comprendre l'allemand. Vous n'arrivez pas bien à le lire, étonnant mais bon, cliquez dessus. Une image plus grande (315KB) vous sera présentée mais un affichage de 1024x768 est conseillé, faites défiler avec l'ascenseur ou la roulette mais ne cliquez pas sur cette image, vous fermeriez la fenêtre.

Traduction
Il y a 15 million d'années, à 10 km à l'est de l'actuel Goldbergs une grosse météorite tomba et creusa un cratère de 25 km de diamètre et 500m de profondeur.
Par l'énorme force du choc, de grosses pierres ont été projetées et les bords du cratères se sont élevés.
Ces images montrent les 4 étapes de la constitution du cratère.

Dans le creux de l'impact s'est crée un lac qui a existé pendant 2 millions d'années. Sur les bords s'est construit un récif sédimentaire de bivalves, d'organismes divers et d'alluvions érosifs.
Cette couche sédimentaire constitue le plateau de Goldberg. (Ndt : on voit les restes de ce plateau sur le bord de la route dans le cratère)
Cette pierre facile à travailler est appréciée pour la constrution des maisons et des murs d'enceinte.

Lors de l'exploitation, des fossiles intéressants ont été trouvés : des ossements, des coquilles d'oeufs et des plumes de pélicans. Ces trouvailles montrent que l'endroit était favorable à la nidification des oiseaux d'eau. Le Goldberg était une sorte "d'oasis".

Ces restes sont particulièrement attractifs pour les géologues. On comprend mieux pourquoi l'extraction de cette pierre est interdite.
Traduction effectuée par M. Hamel

Belle brèche!

Cette brèche témoigne de la violence de cet évènement arrivé, il y a 15 millions d'années (environ et avant Jésus-Christ, oui!) un corps céleste (astéroïde ferreux, pierreux ou un noyau de comète?) s'approche de la Terre et la percute avec une vitesse estimée à près de 20km/s. Les roches de surface fondent et sont éjectées à plusieurs centaines de kilomètres, elles formeront les moldavites. En moins d'un dixième de seconde il pénètre jusqu'à un kilomètre de profondeur. Son énergie cinétique est transformée en chaleur, la température atteint 10 000° et la pression 4 millions de bars (soit environ 4000 tonnes au cm²).
En quelques minutes, le cratère prend sa forme définitive, 150km3 de roches sont éjectées, un nuage en forme de champignon monte à 30 km de hauteur.

Voici la plaine du Ries, on est sur le bord du cratère et on voit l'autre bord au loin. Près de l'horizon, sur la gauche, se devine la flèche de la cathédrale nommée "Daniel" et qui vous servira de repère pendant votre visite du site. Avant toute chose une visite au musée du cratère est indispensable. Facile à trouver près du Stadtmuseum, non loin de la porte "Baldinger Tor".

La plaine du Ries

La porte Baldinger

La voilà, la porte Baldinger, dans les pierres d'angle, on voit des points noirs. Elles sont en suévite, brèche de retombée partout présente dans la ville.

La tour Daniel

Nous voici au pied de Daniel, également en suévite.

Les couches retournées à Gosheim

 

 

A Gosheim, les couches géologiques ont été inversées par le choc. Elles sont broyées et on trouve des rostres de belemnites choqués. Générallement, ils sont découpés comme des rondelles de saucisson mais ici, on aperçoit un plan de faille. Le rostre a été découpé presque longitudinalement.

Belemnite choquée

Carrière à Aumuhle

Dans la carrière d'Aumühle, la suévite recouvre la brèche rouge.

Suévite à Otting

A Otting, belle brèche assez semblable à celle rapportée de la Lune.

Remu ménage à Lehenberg

A Lehenberg, des gros blocs ont atterri là et témoignent de la violence de l'évènement.

Carrière abandonnée à Wengenhausen

A Wengenhausen, la couche déposée au fond du lac recouvre encore la brèche dure. Elle est bien visible au dessus du fourgon.

   
 

Cliquer pour agrandir, ATTENTION fichier de 300Kb

Une vue panoramique de Steinheim, au milieu le piton central.

A la même époque, vraisemblablement en même temps que la chute du Ries, un bolide d'environ 80m de diamètre, percute le sol, comprime fortement la roche et à la décompression, le fond rebondi et se soulève. Il se forme un piton central qui s'élève d'une cinquantaine de mètres. Le diamètre du cratère est de trois kilomètres et demi. On pense que c'est un fragment ou un satellite du précédent.

   

La voile - Les météorites - Voyage au Chili - Le camping-car