Je suis retourné dans l'Atacama avec des amis lyonnais qui font le tour de l'Amérique du sud en Defender.

Toutes les photos de cette page sont cliquables, et ouvrent une fenêtre plus grande, c'est une fonction Javascript. Ces pages sont optimisées pour un affichage en 1024x768 mais mon superviseur a pensé à ceux qui sont restés en 800x600. Les images sont recalculées mais l'affichage plein écran (F11) est recommandé!

El grande Norte
Région I & II

Les routiers sont sympa

Débarqué à Antofagasta après seulement 12 heures de bus depuis La Serena, je me mets en quête d'un "taxi" pour retourner dans le désert. Un 4X2 pick-up fera l'affaire, les amis lyonnais ont un 4X4 qui pourra me tirer d'un éventuel mauvais pas. Direction Taltal.

Taltal

 

 

Taltalnt

Taltal est un ancien port d'embarquement du salpêtre, vous l'auriez deviné. Donc des traces de cette activité et la plus visible, l'estacade pour charger les "lanchas".

 

Un lieu de chute très (trop) connu, Vaca muerta. La possibilité de trouver quelque chose est faible, c'est d'ailleurs ce qui s'est passé, seulement la possibilité. L'endroit est au milieu de nulle part, très beau pour ceux qui aiment le désert.

Cliquer pour agrandir,

 

 

Un autre endroit mythique, Imilac. Un endroit en sursis quand on voit la taille de la mine de cuivre qui grignote le paysage.

 

Voilà, c'est ici. Là aussi, c'est pour visiter, pour ce qui est de trouver, tout le monde sait que l'on vient juste voir les traces des prédécesseurs.

Imilac

 

 

Imilac

Encore des traces de chercheurs jusqu'au sommet des monts. Aussi des chercheurs dans le lointain.

 

Et près des oficinas, la trace émouvante de ceux qui sont venus travailler et qui reposent dans la solitude du désert. Reposent, enfin pas trop, là aussi pas mal de dégradations, qui veut détruire la mémoire des pampinos?

cimetière

 

 

puelma

Oficinas désertées, ruinées. Ici une rue de Puelma.

 

Retour vers les vivants, Tilomonte, Peine, villages en bordure sud du salar d'Atacama. Il m'est arrivé, suite à une panne de la jauge, d'être près de tomber en panne d'essence. La station la plus proche est à San Pedro! Mais, à Peine, une petite épicerie vend des bidons et en plus elle a le tuyau pour siphonner et en plus, elle l'a fait elle-même!!!

Salar

 

 

salar

Au fond du salar, des zones marécageuses...

Salar

... où des flamants roses viennent se nourrir.

salar

ainsi que d'autres bestioles.

Vers mes albums Picasa

Dans la pampa du salpêtre
El grande norte (2ème page)

La voile - Les météorites - Voyage au Chili - Le camping-car